L'ECOUTE ACTIVE FACE A L'EPREUVE DE LA MALADIE, DE LA DEPENDANCE ET DE LA FIN DE VIE

Durée 3 jours (2+1)
Destiné à tout personnel soignant, accompagnant,  au sein des structures médicales et socio-sanitaires et à domicile.

OBJECTIFS​

  • Savoir créer les conditions d'une bonne écoute.

  • Reconnaître les obstacles et les limites de l’écoute.

  • Repérer ses propres attitudes spontanées en matière d’écoute et y apporter les  ajustements adaptés.

  • Se familiariser avec des « techniques » d'écoute active

  • Conserver une attitude d'ouverture et d'écoute face à des situations plus difficiles ou à forte  charge émotionnelle.

  • Trouver la « juste distance » dans son implication personnelle avec l’autre.

  • Rester à l'écoute de soi pour pouvoir prendre soin de soi.

  • Pouvoir rester à l'écoute des personnes dans la durée (prises en charge parfois longues)

METHODOLOGIE

  • Apports théoriques par le formateur.

  • Exercices en groupe sur les attitudes spontanées dans l'écoute (à partir de situations apportées par le formateur et les stagiaires).

  • Exercices de positionnement des soignants (face à l'expression de la souffrance des personnes aidées et leurs familles)

  • Temps de questions/réponse

  • Lecture de textes commentés.

  • Avant la fin du deuxième jour, chaque stagiaire sera invité à formuler un objectif qu'il se fixe, par rapport à son écoute au travail, pour la période d'intersession (ex : se centrer plus particulièrement sur une personne malade ou une famille avec laquelle l'écoute est plus difficile, utiliser plus fréquemment des questions « ouvertes », avoir recours plus souvent à la reformulation, accepter davantage des silences, repérer ce que j'ai le plus de mal à entendre, s'auto-observer dans ses attitudes d'écoute, etc...)

Coût de la formation Grenoble et Agglo

 

Coût de la formation en intra 980€  TTC/ jour

Dates : nous contacter

 

Coût de la formation en inter : 280€ TTC/Jour / personne

Dates : nous contacter

Conditions Générales de Vente

CONTENU PEDAGOGIQUE

L'utilité de l'écoute pour soi et pour la personne aidée.

  • Écouter pour être reconnu, Écouter pour comprendre

  • Écouter pour évaluer, Écouter pour aider

  • Écouter pour accompagner

 

Pourquoi parler d'écoute « active » ? Qu'est-ce qui en fait la spécificité ?

  • Une écoute centrée sur la personne et sur son ressenti

  • Acceptation « inconditionnelle »...mais à quelle condition ?

  • Que signifie être congruent ? Y tendre en passant par le « Je »

  • Empathie, sympathie, compassion…

  • Écouter « ici et maintenant » : la tentation de la diversion 

  • Être à l'écoute du ressenti : vérité subjective et vérité objective

  • Reformulation et reflet du sentiment : un acte créatif

  • Importance de demeurer à l'écoute de soi dans l'écoute de l'autre

L'écoute dans le soin aux personnes.

  • Paroles, gestes et silences.

  • On ne peut pas ne pas communiquer !

  • On écoute autant avec les yeux qu'avec les oreilles.

  • Un problème de taille dans l'écoute : le « trop vite » !

  • L'écoute demande du temps. Où trouver ce temps ?

  • Être à l'écoute des besoins, des symptômes mais aussi de « l'épreuve ».

  • En quoi le domicile est-il un lieu privilégié pour l’écoute ? En quoi peut-il aussi comporter des obstacles ?

  • La discrétion et de la confidentialité face à ce qui est confié au soignant.

 

Les différentes attitudes « spontanées » dans l’écoute. Avantages et inconvénients

  • Poser des questions : tout un art ! (questions fermées, ouvertes, « orientées…)

  • Les attitudes de support : équilibre à trouver entre « dramatisation » et «banalisation » 

  • Les pièges de l'évaluation (jugements, compliments…)

  • Conseiller dans le respect de l'autonomie et de la responsabilité de la personne

  • Interpréter  (les risques de l'identification et de la projection)

  • Faire diversion : un évitement parfois utile et nécessaire...mais souvent frustrant pour l'un et culpabilisant pour l'autre

  • Les attitudes de compréhension pour une écoute adaptée et aidante