NOUS CONTACTER

Pavillon E Allée des Sablons

CHU BP 217

38043 Grenoble Cedex 09

           0643720116

Permanence le lundi matin

En nous envoyant ce message, vous reconnaissez avoir pris connaissance et ACCEPTER notre Politique de Confidentialité

Informations légales

Réalisation

©  Le contenu de ce site , textes et images, est la propriété du Clabh, et ne peut être reproduit, même partiellement, sans son autorisation.

L'ECOUTE ACTIVE FACE A L'EPREUVE DE LA MALADIE, DE LA DEPENDANCE ET DE LA FIN DE VIE

Durée 3 jours (2+1)
Destiné à tout personnel soignant, accompagnant,  au sein des structures médicales et socio-sanitaires et à domicile.

OBJECTIFS​

  • Savoir créer les conditions d'une bonne écoute.

  • Reconnaître les obstacles et les limites de l’écoute.

  • Repérer ses propres attitudes spontanées en matière d’écoute et y apporter les  ajustements adaptés.

  • Se familiariser avec des « techniques » d'écoute active

  • Conserver une attitude d'ouverture et d'écoute face à des situations plus difficiles ou à forte  charge émotionnelle.

  • Trouver la « juste distance » dans son implication personnelle avec l’autre.

  • Rester à l'écoute de soi pour pouvoir prendre soin de soi.

  • Pouvoir rester à l'écoute des personnes dans la durée (prises en charge parfois longues)

METHODOLOGIE

  • Apports théoriques par le formateur.

  • Exercices en groupe sur les attitudes spontanées dans l'écoute (à partir de situations apportées par le formateur et les stagiaires).

  • Exercices de positionnement des soignants (face à l'expression de la souffrance des personnes aidées et leurs familles)

  • Temps de questions/réponse

  • Lecture de textes commentés.

  • Avant la fin du deuxième jour, chaque stagiaire sera invité à formuler un objectif qu'il se fixe, par rapport à son écoute au travail, pour la période d'intersession (ex : se centrer plus particulièrement sur une personne malade ou une famille avec laquelle l'écoute est plus difficile, utiliser plus fréquemment des questions « ouvertes », avoir recours plus souvent à la reformulation, accepter davantage des silences, repérer ce que j'ai le plus de mal à entendre, s'auto-observer dans ses attitudes d'écoute, etc...)

Coût de la formation Grenoble et Agglo

 

Coût de la formation en intra 980€  TTC/ jour

Dates : nous contacter

 

Coût de la formation en inter : 280€ TTC/Jour / personne

Dates : nous contacter

Conditions Générales de Vente

CONTENU PEDAGOGIQUE

L'utilité de l'écoute pour soi et pour la personne aidée.

  • Écouter pour être reconnu, Écouter pour comprendre

  • Écouter pour évaluer, Écouter pour aider

  • Écouter pour accompagner

 

Pourquoi parler d'écoute « active » ? Qu'est-ce qui en fait la spécificité ?

  • Une écoute centrée sur la personne et sur son ressenti

  • Acceptation « inconditionnelle »...mais à quelle condition ?

  • Que signifie être congruent ? Y tendre en passant par le « Je »

  • Empathie, sympathie, compassion…

  • Écouter « ici et maintenant » : la tentation de la diversion 

  • Être à l'écoute du ressenti : vérité subjective et vérité objective

  • Reformulation et reflet du sentiment : un acte créatif

  • Importance de demeurer à l'écoute de soi dans l'écoute de l'autre

L'écoute dans le soin aux personnes.

  • Paroles, gestes et silences.

  • On ne peut pas ne pas communiquer !

  • On écoute autant avec les yeux qu'avec les oreilles.

  • Un problème de taille dans l'écoute : le « trop vite » !

  • L'écoute demande du temps. Où trouver ce temps ?

  • Être à l'écoute des besoins, des symptômes mais aussi de « l'épreuve ».

  • En quoi le domicile est-il un lieu privilégié pour l’écoute ? En quoi peut-il aussi comporter des obstacles ?

  • La discrétion et de la confidentialité face à ce qui est confié au soignant.

 

Les différentes attitudes « spontanées » dans l’écoute. Avantages et inconvénients

  • Poser des questions : tout un art ! (questions fermées, ouvertes, « orientées…)

  • Les attitudes de support : équilibre à trouver entre « dramatisation » et «banalisation » 

  • Les pièges de l'évaluation (jugements, compliments…)

  • Conseiller dans le respect de l'autonomie et de la responsabilité de la personne

  • Interpréter  (les risques de l'identification et de la projection)

  • Faire diversion : un évitement parfois utile et nécessaire...mais souvent frustrant pour l'un et culpabilisant pour l'autre

  • Les attitudes de compréhension pour une écoute adaptée et aidante